Quelles sont les qualités requises pour devenir infirmière ?

Le métier d’infirmière est une réelle vocation. Il nécessite un engagement tant au niveau humain que professionnel. Véritable soutien moral, l’infirmière entretient une relation de confiance avec le patient. Quelles sont les compétences pour exercer ce métier et comment s’épanouir dans son métier ? Des éléments de réponse dans cet article.

Les qualités relationnelles essentielles

Le métier d’infirmière est une branche de la science paramédicale. Il fait partie d’une équipe pluridisciplinaire comportant le médecin traitant, les spécialistes, les aides-soignants et bien d’autres. Chacun a un rôle spécifique à jouer dans les soins délivrés aux patients. Celui de l’infirmière implique une grande polyvalence.

Cette profession nécessite des capacités relationnelles. Ces dernières permettent de renforcer la promiscuité entre l’infirmière et le patient afin de faciliter la prise en charge. D’autre part, ce membre du corps médical sert d’intermédiaire entre le médecin et le malade. Il rassure le patient et favorise une bonne communication entre les deux parties.

Travaillant souvent en premier plan, l’infirmière doit être douée d’un excellent sens de l’écoute et de l’observation. Elle accompagne psychologiquement le patient tout au long de son traitement.

L’infirmière doit faire preuve d’empathie à l’égard du patient et de son état. En effet, il est important de reconnaître la personne dans la maladie. Le professionnel a le devoir d’humaniser les soins. Cependant, il doit rester objectif en tout temps pour mener à bien ses missions.

Outre, la capacité d’écoute et de compréhension, la patience est l’une des qualités principales d’une infirmière.

Les aptitudes professionnelles attendues dans le métier d’infirmière

Dans le secteur de la santé, la motivation est la plus importante. Exercer son métier d’infirmière avec passion est la clé pour s’épanouir professionnellement. Par ailleurs, l’endurance et la résistance morale constituent la base de cette profession. Effectivement, l’infirmière effectue des tâches éprouvantes qui occupent beaucoup de temps et d’énergie.

Elle est appelée à intervenir sur un cas à toute heure. Cette profession nécessite donc une grande disponibilité. L’infirmière doit organiser son travail avec ordre et méthode. Ainsi, une excellente aptitude organisationnelle est requise.

Une bonne infirmière identifie les urgences médicales et réagit rapidement en fonction des circonstances. D’autre part, elle reconnaît ses limites et sait à quel moment déléguer les tâches qui lui sont incombées. En d’autres termes, l’infirmière fait tout pour ne pas nuire au bien-être du patient. Elle agit dans le respect des règles de confidentialité et d’éthique qui régit sa profession.

Les rôles de l’infirmière dans la prise en charge paramédicale des patients

Outre le soutien psychologique du patient, l’infirmière possède des compétences techniques paramédicales. Elle peut exercer dans les milieux hospitaliers. Certaines se tournent vers les fonctions libérales. En effet, les centres pour personnes âgées recrutent des infirmières pour accompagner les locataires et assurer les soins en fin de vie.

Ce membre du personnel médical identifie les changements de l’état général du patient. Il établit une courbe de température, de poids ou de surveillance de la tension pour faciliter la visite des médecins. Il se charge également de vérifier la prise des médicaments par le patient.

L’infirmière effectue des actes paramédicaux, dont la pose d’une sonde, des perfusions ou la réanimation cardio-respiratoire en cas d’arrêt cardiaque. Le professionnel se charge notamment des prélèvements de sang dans le cadre d’analyses biologiques. Il réalise les soins de nursings quotidiens qui impliquent la prévention des escarres ainsi que la mobilisation du patient. De ce fait, l’infirmière prévient les complications liées à l’alitement prolongé.